PRÉSENTATION DU PROGRAMME DU Festival Castell Peralada Livestream

PRÉSENTATION DU PROGRAMME DU Festival Castell Peralada Livestream

Le Festival Castell de Peralada a présenté dans une conférence de presse en streaming depuis la Galerie Marlborough de Barcelone l’édition spéciale Festival Castell Peralada Livestream. Une édition exceptionnelle et adaptée à la situation actuelle, totalement gratuite pour pouvoir en profiter on-line à travers le site web du Festival (festivalperalada.com) et qui se tiendra dans l’enceinte du Carme du Château de Peralada entre le 22 et le 31 juillet 2020.

La présentation a compté sur la présence d’Isabel Suqué, présidente de la Fondation Castell de Peralada, d’Oriol Aguilà, directeur du Festival Castell de Peralada et de l’artiste Pablo Genovés, auteur de l’affiche 2020.

Une programmation de premières d’artistes avec le sceau de Peralada

Le 22 juillet, María Pagés sera celle chargée d’inaugurer cette édition virtuelle. La bailaora, aux côtés d’El Arbi El Harti, a préparé en exclusivité pour le Festival un spectacle de nouvelle création sous le titre Entremos en el Jardín. Accompagnée de deux voix féminines, une guitare, un violoncelle, un violon et une percussion, Pagés présente un dialogue entre le flamenco et la poésie et nous montre l’état émotionnel que suppose la recherche du bonheur et du désir dans une nuit que le festival veut dédier au monde de la culture et de la communication. Le lendemain, le 23 juillet, la soprano Sondra Radvanovsky et le chanteur compositeur Rufus Wainwright, qui devaient cette année intervenir séparément dans l’édition annulée du festival, offriront un dialogue modéré par Jörn Weisbrodt autour de la Prima Donna ; un débat fascinant autour de cette figure de l’opéra, interprétée normalement par une soprano, qui éveille autant de passions que certaines rivalités, dans une rencontre où ils parleront également d’opéra, de la façon dont ils se sont connus, de leur rencontre artistique et de projets partagés. Le festival mettra également sur la table un intelligent débat sur la façon dont on prévoit la situation de la musique, des arts de la scène et des festivals du futur. C’est ainsi que, le 24 juillet, María Pagés, Carlos Álvarez et Josep Pons partageront des impressions dans Culture et Festivals post-Covid-19. L’artiste plastique Santi Moix et l’Orchestre symphonique du Liceu sous la houlette de Josep Pons, rejoindront le Festival Castell de Peralada la nuit du 25 juillet, avec une proposition unique et singulière dédiée au personnel soignant qui a été présent en première ligne pendant toute la pandémie. Un concert – performance qui commence avec la musique de l’orchestre interprétant la Symphonie numéro 7 en la major, op. 92, de Ludwig van Beethoven, - en commémoration du 250ème anniversaire de la naissance du compositeur allemand-, et dont la deuxième partie offrira la Musique  pour les feux d’artifice royaux de Georg Friedrich Händel​ pendant que Moix peindra une œuvre aux grandes dimensions en employant la technique millénaire de la peinture à la fresque qu’il avait déjà utilisée dans l’église romane de Saurí, dans le Pallars. Une transcription picturale des festivals Hanabi qui avaient impressionné le peintre et qui a été la base pour emplir ses œuvres d’explosions de couleur. Ce concert pourra être suivi en direct à travers Ràdio 4, ainsi qu’en différé la même nuit sur la chaîne TV2 et, bien qu’encore sans date fixe, il pourra également être écouté sur Radio Clásica. Le 27 juillet, le chanteur compositeur Alfonso de Vilallonga revient au festival accompagné de Pau Figueres, Juan Pastor, Rita Payes et Iannis Obiols, dans la première absolue de son dernier travail Hors de Saison, un disque en français avec l’essence d’un véritable Déjeuner sur l’herbe qui rendra hommage au secteur touristique de la Costa Brava. L’Église du Carme accueillera deux soirées dont les grands protagonistes seront la lyrique et la composition ; le 28 juillet, le ténor David Alegret accompagné au piano par Rubén Fernández Aguirre, représentera pour la première fois CANTICEL, un hommage à Josep Carner à l’occasion du 50ème anniversaire de sa mort. Un récital avec des œuvres d’Ortega, Serra et Tondrà, où les compositeurs Alberto García Demestres et Albert Guinovart représenteront pour la première fois des compositions musicales à partir de poèmes de Carner. Ce récital sera enregistré par Catalunya Música et pourra également être vu sur le Canal 33 pendant l’automne. Mais auparavant, le 27 juillet, Alegret, García Demestres, Guinovart, Ortega et Fernández Aguirre seront les protagonistes d’une table ronde sur La composition du Lied et la chanson au XXIº siècle, un espace où réfléchir et mettre en valeur la poésie et la composition musicale de notre pays et de quelle façon ces nouveaux auteurs peuvent contribuer au renouvellement de la chanson au XXIº siècle. Le 30 juillet, le malaguène Carlos Álvarez, médaille d’honneur du Festival, interviendra avec un récital inédit où il interprètera pour la première fois une série de chansons du compositeur barcelonais Miquel Ortega ainsi que des arias d’opéra, jamais chantées jusqu’à maintenant par le baryton, de compositeurs comme Meyerbeer, Saint-Saëns, Delibes, Massenet, Cilea et Leoncavallo. La dernière des représentations, la nuit du 31 juillet sera à charge du charismatique et talentueux Chassol. Le français, inventeur du genre ultrascore, présentera pour la première fois en Catalogne son travail LUDI. Un film musical inspiré dans le roman Das Glasperlenspiel (Le jeu des perles de verre) de l’auteur allemand Hermann Hesse, où sont montrés les concepts du jeu, du temps et de la musique tant du point de vue humain qu’animal. Un concert qui répond au regard traditionnel porté par ce festival sur le public français qui le visite année après année.

Le Campus Peralada aura également deux sessions cette année au Festival Livestream. Le 29 juillet, le compositeur et chef d’orchestre Miquel Ortega, sans aucun doute l’un des protagonistes de cette édition, proposera un atelier de composition et partagera outils et systèmes de travail avec des interprètes, chanteurs et compositeurs. Par ailleurs, Chassol, un moment avant sa représentation du 31 juillet, offrira une rencontre virtuelle de Campus où il parlera au public de son film musical Ludi, de ses processus de création mais aussi de comment il a façonné un style qui lui est propre baptisé comme ultrascore, de sa grande passion pour le cinéma et pour les bandes sonores et la raison pour laquelle les images sont aussi importantes que la musique.

La programmation du Festival Castell Peralada Livestream arrivera cette année au grand écran. Le Barcelona Film Fest et le Festival Castell de Peralada renouvellent leur collaboration et, cette année, les cinémas Verdi de Barcelone offriront en direct les spectacles Entremos en el Jardín de María Pagés, le concert d’Alfonso de Vilallonga et le film musical Ludi de Chassol. Trois spectacles à savourer depuis Barcelone et gratuitement.

Le site web du festival accueillera aussi du 22 juillet au 31 août une vitrine photographique de Pablo Genovés où pouvoir découvrir quelques-unes de ses œuvres. L’auteur de l’affiche 2020 de ce festival utilise des techniques photographique-numériques et picturales. Son œuvre fouille dans les concepts de mémoire, passé et réalité, sa combinaison de photographie et peinture confère à ses images un caractère qui leur est propre. Dans ce mélange de langages, il cherche à montrer les pours et les contres de l'existence humaine. Le visiteur pourra découvrir sur le web une série photographique où sont montrés de luxueux espaces architecturaux, tels que palais, bibliothèques ou théâtres, sous les effets des forces de la nature, tel qu’il nous le montre dans l’affiche de cette édition.

Comme prélude à cette nouvelle proposition culturelle, le 11 juillet, le Canal 33 émettra l’opéra Rinaldo de Händel, représenté pour la première fois et enregistré par le canal international Mezzo en 2018 au Festival Castell de Peralada. Interprété par Xavier Sabata, Núria Rial, Juan Sancho, entre autres, et la formation baroque Vespres d’Arnadí dirigée par Dani Espasa interprétant la partition, cet opéra baroque en version concert arrive pour la première fois à la télévision autonome. L’émission de Rinaldo sera précédée par le documentaire « Turandot, la desconstruction. Portrait du Festival Castell de Peralada ».

Merci aux artistes de leur complicité à l’heure d’aller de l’avant dans cette édition virtuelle, aux sponsors qui, une fois de plus, ont misé sur le projet culturel du Festival de Peralada, aux institutions pour leur support, au bourg de Peralada et aux médias pour être toujours notre porte-voix. Merci à tous, le Festival Castell de Peralada poursuit un an de plus son engagement envers les arts, la musique et la culture, plus nécessaires que jamais. Depuis la Fondation Castell de Peralada, nous continuons à travailler pour que la culture ne s’arrête pas et nous vous invitons à nous retrouver tous en 2021 à l’Auditorium Parc del Castell dans une nouvelle édition du Festival Castell de Peralada, en toute normalité.