Mesures préventives pour COVID-19
BALLET FOR LIFE

BÉJART BALLET LAUSANNE

BÉJART BALLET LAUSANNE
LA JOIE DE VIVRE

"Ballet For Life" ou "Le Presbytère" va bien au-delà d’un spectacle de danse sur une musique de Queen et de Mozart. C’est une autobiographie émotionnelle impactante, une explosion d’émotions et des sentiments les plus inavouables de l’un des grands maîtres de la danse contemporaine, dédiée aux personnes qui sont mortes jeunes comme le chanteur et alma mater du groupe britannique Queen, Freddy Mercury, et celui qui fut beaucoup plus que le premier danseur de sa compagnie, George Donn, victimes du sida à 45 ans. "Le Presbytère n'a rien perdu de son charme, ni le jardin de son éclat", titre complet de l’œuvre, a été représenté pour la première fois au Théâtre National de Chaillot de Paris en janvier 1997 et, aujourd’hui encore, c’est l’une des pièces les plus frappantes de toute l’histoire de la danse. Béjart lui-même la définissait comme «le cri, le cri d’angoisse d’une jeunesse pour laquelle le problème de la mort par amour vient s’ajouter à celui des nombreuses guerres qui n’ont cessé dans le monde depuis l’annonce de la fin de la dernière guerre mondiale ». À travers un éclairage soigné, un regard plein d’optimisme et des costumes aux couleurs vives et brillantes de Gianni Versace, Béjart nous montre une jeunesse désinhibée parfaitement conjuguée à l’ingéniosité humoristique, une technique brillante et la manière désinvolte de voir la vie égayée par les notes musicales de "Cosí Fan Tutte" de Mozart et Queen.
Le Festival inaugure la 35ème édition avec "Ballet for life" ou "Le Presbytère", un spectacle qui nous parle de la mort mais qui, par-dessus tout, est un chant à la vie, un acte d’amour. Mesdames et Messieurs, "The show must go on".
Épuisé
Liste d'attente
Fiche artistique

BÉJART BALLET LAUSANNE

BALLET FOR LIFE

Gil ROMAN, direction artistique

 

Maurice BÉJART,  chorégraphie

 

QUEEN, Wolfgang Amadeus MOZART, musique

Gianni VERSACE, conception des costumes

Clément CAYROL, conception de l’éclairage

Dominique ROMAN, éclairage

Germaine COHEN, édition vidéo

Salle Métropole, Lausanne le 15 décembre 1996, première

Teatro Comunale, Vicensa el 8 mars 2008, reprise

Gil Roman, Gregor Metzger, Christine Blanc, Koen Onzia, Juichi Kobayashi, casting original