Mesures préventives pour COVID-19
RÉCITAL LYRIQUE

LISE DAVIDSEN

LISE DAVIDSEN
LA VOIX WAGNÉRIENNE DU MOMENT

Lise Davidsen est devenue l’un des noms les plus espérés des grands colisées de l’opéra après son irruption internationale en 2019, débutant d’une manière écrasante au Festival de Bayreuth, au Metropolitan de New York et avec un premier disque splendide comme soliste, avec le label DECCA. Les premiers prix du Concours Operalia et du Queen Sonja, tous deux en 2015, étaient l’antichambre de ce qui allait arriver. Acclamée comme la voix wagnérienne du moment, c’est l’une des sopranos lyrico-dramatiques les plus complètes du moment. La voix de la chanteuse scandinave est toute fraîcheur et brillance. Son magnifique instrument au timbre séducteur, la projection de sa voix, ainsi que la grande technique et la véracité que transmettent ses interprétations grâce à la fidélité au texte et à son sens narratif, ont séduit le public et la critique en gagnant de plus en plus d’adeptes dans chacune de ses représentations. Son rôle récent d’Elisabeth dans le Tannhäuser du Festival de Bayreuth ainsi que sa Leonore dans le Fidelio du Covent Garden aux côtés de Jonas Kaufmann, sont mémorables. On l’a souvent comparée avec la Nilsson dans ses notes aiguës, et avec Kirsten Flagstad, également norvégienne, dans le timbre charnu du registre grave. La vérité est que Lise Davidsen est acclamée comme la prochaine grande héroïne de l’univers lyrique de Wagner et Strauss, bien qu’elle ait assuré que «la vie continue au-delà de Wagner ». Sa voix est appelée à être l’une des plus grandes de ce siècle et, cet été, elle arrive au Festival Castell de Peralada dans un récital qui promet de fortes émotions.
Épuisé
Liste d'attente
Programme

Richard STRAUSS (1864 – 1949)

Zueignung,  Op. 10 núm. 1

Allerseelen, Op. 10 num. 8

Die Georgine, Op. 10 núm 4

Befreit de Fünf Lieder für hohe Singstimme mit Pianofortebegleitung

 

Giuseppe VERDI (1813 – 1901)

“Pace, Pace, mio Dio” de La forza del destino

 

Johannes BRAHMS (1833-1897)

Auf dem Kirchofe, Op. 105 núm 4

Da Unten im Tale, WoO 33 núm 6

Von ewiger liebe, Op. 43 núm. 1

 

Giuseppe VERDI (1813 – 1901)

“Ave Maria”, d’ Otello

 

Giacomo PUCCINI(1858-1924)

“Vissi d´arte” de Tosca

 

Jean SIBELIUS (1865-1957)

5 chansons, Op. 37

  1. Den førsta kyssen 
  2. Lasse liten 
  3. Solupgång 
  4. Var det en drøm 
  5. Flickan kom ifrån sin elsklings møte 

 

Richard WAGNER (1813-1883)

“Dich teure Halle” de Tannhäuser

 

Franz LEHÁR (1870-1948)

“Heia, heia in dem Bergen” de Csárdsfürstin

Fiche artistique

Lise DAVIDSEN, soprano

Sophie RAYNAUD, piano