Sempre libera!

LA TRAVIATA, de Verdi

LA TRAVIATA, de Verdi
Sempre Libera : une Traviata qui se transforme en un chant d’amour et de liberté.
En poursuivant sa vocation ferme de contribution au panorama de l’opéra espagnol, le Festival Castell de Peralada présente une nouvelle production en propre, une fois encore avec Paco Azorín comme directeur et responsable de l’espace scénique. Après le succès obtenu en 2015 avec Otello de Verdi – production récompensée comme meilleure production de l’année dans les Prix Lyriques Campoamor-, La Traviata (sempre libera) d’Azorín prétend fuir des clichés et faire un virage à 180 degrés pour voir et jouir de cette histoire d’amour sous une nouvelle perspective : celle d’une femme libérée. Comme l’explique le directeur lui-même « l’émancipation de la femme au début du XXIème siècle nous a permis de voir le monde avec d’autres yeux, avec une vision beaucoup plus ouverte, globale et intégratrice ». Cette Traviata présente l’héroïne « comme une femme libre ; un esprit libre bien au-delà d’une lecture superficielle ou stéréotypée. Une femme qui n’a pas besoin de conseils ni de tutelles pour être elle-même à tout moment, pour profiter de la vie qu’elle veut mener et pour aimer Alfredo en totale liberté ». Le festival a réuni à nouveau pour l’occasion une distribution de tout premier ordre à la tête de laquelle se trouve la soprano russe Ekaterina Bakanova, l’une des Violettas du moment depuis son début dans ce rôle en 2015 au Covent Garden, comme remplaçante de Sonia Yoncheva, cinq heures seulement avant le début de la représentation. Elle y obtint un succès retentissant grâce à son pouvoir vocal éblouissant. Le flamboyant lauréat du concours Operalia 2011, le ténor René Barbera – premier prix du jury et également prix du public-, sera Alfredo à Peralada. Et le baryton nord-américain Quinn Kelsey se met dans la peau de Giorgio Germont, rôle dans lequel il débuta au Royal Opera House en 2016. Le Chœur Intermezzo revient au festival avec l’Orchestre symphonique du Grand Théâtre du Liceu sous la houlette du chef Ricardo Frizza.

* Avec Azorín et Verdi, le Festival commence ainsi un cycle qui se poursuivra dans la prochaine édition
Achetez l'entrée
Fiche artistique

OPÉRA

LA TRAVIATA

(Sempre libera)

Musique de Giuseppe VERDI (1813-1901)

Livret de Francesco Maria PIAVE (basé sur le roman d’Alexandre Dumas «La Dame aux camélias »)

Première le 6 mars 1853 à La Fenice

 

Direction scénique et conception de scénographie, Paco Azorín

ALBERT FAURA, conception de l’éclairage

CARLOS MARTOS, mouvement scénique

 

CORO INTERMEZZO – CHŒURS A LA CARTE

ORCHESTRE DU GRAND THÉÂTRE DU LICEU

Direction musicale, Ricardo Frizza

 

Violetta Valery

EKATERINA BAKANOVA

Alfredo Germont

RENÉ BARBERA

Giorgio Germont

QUINN KELSEY

Flora

LAURA VILÀ

 

Una nouvelle production du Festival Castell Peralada